3 bonnes raisons d'opter pour Opera 37

Alors que Chrome vient officiellement de déposséder Internet Explorer du titre du navigateur le plus utilisé au monde, la société norvégienne Opera Software a sorti ce 4 mai, la dernière version grand public de son navigateur éponyme : Opera 37. Et le moins qu'on puisse dire est que les premiers tests laissent apparaitre de très belles surprises.
Que vous ayez une utilisation courante d'Internet ou plus beaucoup plus intensive, cette dernière version devrait vous beaucoup plaire.


Opera Software propose donc depuis 1994 le navigateur Opera. Si celui-ci n'est pas le plus connu (5.6% de parts de marché en desktop et 10.9% sur mobile, selon Statcounters), il possède en revanche quelques solides arguments qui plaident en sa faveur et qui pourraient séduire les déçus des principaux navigateurs.

Opera Software


Présentation

Depuis juillet 2013 (version 15.0), Opera est basé sur Chromium. Son moteur de rendu HTML est propulsé par Blink et il utilise V8 pour le JavaScript. Pour l'anecdote, sachez que V8 est également le moteur de rendu JavaScript qui est utilisé pour Chrome.

Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est bien la dernière version grand public d'Opera cer celle-ci risque de faire beaucoup parler d'elle.
Disponible pour Windows, Mac et linux, Opera 37 intègre en effet nativement un bloqueur de publicité. Alors que tous les autres navigateurs ont besoin d'installer un add-on pour offrir une navigation sans publicité, Opera a fait le pari d'offrir cette solution sans ajout. Une fois le navigateur installé (ou mis à jour), il suffit d'aller dans les paramètres (ALT +P) et de cocher une case pour neutraliser immédiatement toutes les pollutions publicitaires.

Opera - paramètres

Dès lors que vous arriverez sur un site, le navigateur vous indiquera le nombre de publicités qu'il aura bloqué en affichant une petite icône discrète dans la barre d'adresse.
Mais pour être tout à fait précis, Opera bloque également tout ce qui permet de suivre le comportement d'un internaute sur une page (Google Analytics, entre autre). Il n'y a donc pas que la publicité qui est visée ici.

Opera publicités bloquées sur Yahoo
Cliquez pour élargir

Opera est donc un navigateur qui est très respectueux de la vie privée de ses utilisateurs. Et cet argument ne sera sans doute pas des moindres compte tenu des critiques qui peuvent être adressées à Chrome ou Internet Explorer sur ce plan.


Jusqu'à 89% plus rapide !

Outre le fait d'avoir une navigation web dénuée de toute agression publicitaire, cette solution permet surtout d'offrir à l'internaute un gain de temps très significatif en terme d'affichage des pages puisque le poids du contenu à télécharger est moindre. Et c'est sans doute sur ce point précis que la différence pourra se faire face à la concurrence.

Lors de la sortie d'Opera 37, les concepteurs ont annoncé qu'en intégrant le bloqueur de publicité directement dans le code du navigateur, la nouvelle version d'Opera permettait d'accélèrer le chargement des pages de 89% par rapport à une navigation sans blocage. Et à titre de comparaison mêm en utilisant Chrome + un add-on, Opera restait encore 45% plus rapide.

D'ailleurs, Opera est tellement confiant dans les performances de son nouveau navigateur qu'un outil de test comparatif est livré en prime !
Lorsque vous êtes sur un site contenant de la publicité, cliquez sur l'icône indiquant le nombre de publicités bloquées.
La fenêtre qui apparait alors contient un lien pour effectuer ce test de comparaison. Naturellement, plus le site contiendra de publicités et plus le gain sera élevé.

Opera navigateur web

Cliquez sur le lien présent en bas de la fenêtre Test de vitesse : avec et sans pubs puis laissez Opera faire le calcul. Au bout de quelques secondes, le résultat apparait :

Opera test sur Yahoo.fr
Cliquez pour élargir

En règle général, les gains obtenus sur la vitesse d'affichage tourneront plutôt aux alentours de 70 à 80%, ce qui est tout bonnement exceptionnel même pour une utilisation courante d'Internet. Et pour certains amis très gros consommateurs de web, c'est carrément le jour et la nuit :

Opera Christophe Peligrain

Opera Abdelhamid Niati

Opera Rhiz

Et ensuite ?

Lancé en janvier 2017, Opera 42 embarque maintenant un VPN gratuit qui permet de masquer son adresse IP, rendant votre surf encore plus discret aux yeux des curieux. Il suffit simplement de mettre à jour Opera (si vous aviez une version antérieure) et d'activer l'option depuis les paramètres.

Opera VPN

Télécharger Opera 42


Conclusion

Personnellement, j'utilise Opera maintenant depuis bientôt deux ans au quotidien en étant un gros consommateur (j'ai en permanence une dizaine d'onglets ouverts, parfois plus...). Pas une seule fois Opera n'a planté (ce que pouvait faire Firefox assez chroniquement) et pas une seule fois Opera n'a consommé toute la mémoire du CPU (comme le faisait trop souvent Chrome).
Aujourd'hui, cet excellent navigateur très intuitif et très rapide permet de naviguer de manière respecteusue de nos habitudes de surf, sans avoir à supporter toutes ces publicités intrusives. Nul doute que ces arguments essentiels devraient trouver un large écho auprès de très nombreux internautes et des mobinautes.

Daniel

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.