Joomla! et WordPress : comprendre les différences

Joomla! est un CMS (acronyme pour Content Managing System ou système de gestion de contenu) écrit en PhP qui est distribué sous licence GNU/GPL et qui s'adapte très facilement pour créer aussi bien des sites Web basiques que de plus grands projets. C'est certainement la souplesse qui a été retenue comme idée majeure lors de la création de Joomla! car ce CMS dispose d'une très grande variété d'extensions (plus de 8 500 à ce jour) pouvant couvrir l'ensemble des besoins des utilisateurs.

Mais surtout Joomla! peut facilement être adapté pour une très grande variété de projets, que ce soit pour créer un intranet d'entreprise, une plate-forme e-commerce, avoir une présence sur le Web pour son association ou encore présenter de l'information, comme c'est le cas pour le Musée Guggenheim dont le site Web fonctionne sur Joomla!. Pour information, sachez qu'aujourd'hui, Joomla! représente environ 4 à 5% des sites Web en circulation au niveau mondial. Cela représente beaucoup de sites mais un peu moins que WordPress et ses 23% !

Joomla! et WordPress : comprendre les différences

Joomla! et WordPress : comprendre les différences

Comparer Joomla! et WordPress, c'est comme vouloir comparer des pommes et des oranges. Cette comparaison hante le Web depuis des années et à mon avis, elle n'a pas lieu d'être. Selon moi, la chose la plus importante à comprendre est que Joomla n'est pas et ne sera jamais WordPress et vice versa. En fait, il y a un certain nombre de similitudes entre les deux systèmes : les deux sont écrits en PHP et s'exécutent sur un environnement de type LAMP; les deux sont très richement pourvus en extensions et en templates (ou thèmes) et les deux peuvent être déployés sur des hébergements de type cloud.

La comparaison doit s’arrêter là !

WordPress est d'abord conçu pour être un système de blogging; et c'est vrai que cela fonctionne exceptionnellement bien dans ce cas. On peut très bien étendre ses capacités natives de contenu statique pour lui donner de la valeur ajoutée. WordPress peut ainsi supporter la prise en charge de plusieurs utilisateurs et peut très bien être utilisé pour les petites et moyennes organisations ou des projets de taille intermédiaire. Du fait de sa conception, WordPress comporte seulement 4 zones (header, contenu, sidebar et footer) et c'est très franchement un gros point faible de nos jours.
L'omniprésence de WordPress fait de ce CMS (et de ses extensions) une cible fréquente et idéale pour les hackers, malgré les rappels incessants concernant la nécessité de maintenir à niveau vers la dernière version disponible pour bénéficier des derniers correctifs de sécurité.

Joomla est plus conçu pour des projets de type communautaire ou portail. L'approche n'est donc absolument pas la même. Le panneau d'administration du site, la gestion des utilisateurs, les autorisations, les rôles ou encore la gestion des groupes est sensiblement plus complète que dans WordPress. De son côté, Joomla! peut offrir un nombre quasi infini de positions (selon le template) pour placer les différents éléments sur la page. Joomla permet également de créer des solutions business sur mesure - contrôle d'inventaire, annuaire d'entreprise, solution e-commerce, système de réservation, etc - qui peuvent être intégrées dans tout site offrant ce type de services au public, en plus des outils classiques de publication de contenu.
L'autre force indéniable de Joomla!, c'est indiscutablement sa Communauté internationale qui n'existe nulle part ailleurs. Joomla! est animé à travers le monde par des femmes et des hommes volontaires et bénévoles qui donnent de leur temps pour partager leur passion et aider les autres.

 

Quoi de neuf avec Joomla 3.4 ?

La dernière version de Joomla! 3.4 apporte des améliorations importantes comme la possibilité d'éditer les modules depuis le frontend, ce qui rend la création et les mises à jour beaucoup plus faciles à gérer. Est également ajouté nativement la nouvelle version de reCAPTCHA qui permet de réduire les bots et le spam. Le composant "Weblinks" (gestionnaire des liens) devient pour sa part une extension. Vous pouvez retrouver mon article reprenant l'annonce de la sortie de Joomla! 3.4. La liste complète des nouveautés et des correctifs est consultable sur GitHub.

 

Comment bien démarrer avec Joomla ?

Et pourquoi ne pas vous lancer dans l'aventure de la création d'un site Web avec Joomla ? Après tout, c'est aussi une bonne façon de démystifier le Web en l'abordant par l'auto-formation.
A cet effet, je vous ai préparé une sélection de liens qui pourront vous être utiles (je vous conseille de les ajouter à vos favoris pour les avoir en permanence sous la main) :

Ressources internationales

Ressources francophones

 

Conclusion

Selon moi, WordPress s'adresse à certains types de projets et il est idiot (ou sinon, dangereux) de tenir une position dogmatique sur le choix de la solution à retenir en fonction du projet à réaliser.
Contrairement aux idées reçues, Joomla! n'est pas très compliqué à prendre en main pour des personnes peu ou pas "digitalisées". J'ai des client(e)s qui ont su "apprivoiser" leur site en quelques jours/semaines grâce aux tutoriels et aux liens fournis ci-dessus. Ils sont aujourd'hui parfaitement autonomes et très satisfaits de ce choix.
Quelle que soit votre préférence, n'hésitez pas à partager votre expérience et votre opinion dans les commentaires pour prolonger le débat autour de ce sujet.


Daniel

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.