Comment réduire votre taux de rebond ?

Le taux de rebond est le pourcentage de visiteurs ayant quitté la page sur laquelle ils sont arrivés sans interagir avec d'autres pages du même site. Grâce aux statistiques fournies par Google Universal Anaytics, vous pouvez facilement mesurer le taux de rebond de vos pages et vérifier lesquelles nécessitent des actions correctrices de votre part. Travailler sur la réduction du taux de rebond permet d'avoir plus de chances de convertir vos visiteurs en clients.

Un des principaux objectifs quand on est propriétaire d'un (ou plusieurs) site(s) web est d'amener les visiteurs à parcourir plusieurs pages en fonction des objectifs que l'on souhaite atteindre. Le pire est de voir les internautes quitter le site en n'ayant vu que la page sur laquelle ils sont arrivés. Plus vos visiteurs lisent vos pages et plus vous aurez de chance de les voir y rester, qu'ils partagent vos contenus ou qu'ils achètent vos produits. Il vous faut donc veiller en permanence à ce que votre taux de rebond soit le plus faible possible. De mon point de vue, c'est sans doute l’un des indicateurs les plus pertinents pour analyser la qualité de vos pages. Si vous souhaitez en savoir plus, suivez le guide et lisez ce qui suit !

Comment réduire votre taux de rebond ?

Comment réduire votre taux de rebond ?

Le taux de rebond se calcule comme suit :

rebonds totaux / total des entrées x 100

Je précise que ce taux se calcule par page en non pour l'ensemble du site. Vous comprenez qu'il est préférable d'avoir un taux le plus bas possible, ce qui signifierait que vos visiteurs trouvent votre contenu pertinent et que votre auditoire est en phase avec celui-ci. Ca, c'est le cas idéal.

Si votre taux est (trop) élevé, cela signifie que quelque chose ne "fonctionne" pas sur une ou plusieurs pages. En clair, vous n'arrivez pas à capter l'attention de vos visiteurs. Une "landing page" efficace doit diriger votre trafic sur les actions que vous souhaitez voir réaliser par vos visiteurs : remplir un formulaire, acheter un produit, etc. Parfois, un petit détail peut avoir de grands effets. Aussi, il est important d'analyser très attentivement la page posant problème si l'on veut dimuner le taux de rebons et améliorer les objectifs que l'on s'est fixé. Pour cela, je vous propose de passer en revue 7 actions correctrices pour essayer de réduire le taux de rebond de vos pages web.

Avant d'aller plus loin, il me parait nécessaire de préciser que les taux de rebond moyens ne sont pas tous les mêmes selon la nature du site web, selon le type de page analysée et selon le secteur dans lequel vous évoluez. À titre d'information, voici quelques données chiffrées qu’il convient de prendre avec précaution (chaque site web étant un cas particulier) :

  • Site marchand : entre 40% et 60% de taux de rebond sur les fiches produit,
  • Site d’actualités : environ 70% de taux de rebond,

Le cas des blogs est un peu particulier. Le taux de rebond moyen est assez élevé (entre 70% et 80%) mais ce chiffre s’explique en partie par le fait que beaucoup d’internautes se limitent à la lecture d’un seul billet. Ils prennent l’information, la lisent et quittent le blog.
Si votre site web est principalement composé d'un blog, je vous incite à ajouter une ligne supplémentaire à votre code Google Universal Analytics :
setTimeout(« _gaq.push(['_trackEvent', '20_seconds', 'read']) »,20000);
Cette instruction permet de ne plus comptabiliser en tant que taux de rebond tous les visiteurs qui ont passé un minimum de temps sur une page de votre blog (dans le cas présent plus de 20 secondes, exprimé en millisecondes).

    1. Comprendre vos visiteurs

      Les internautes qui visitent votre site web ont sans doute quelques attentes quand au type de contenu qu'ils espèrent y trouver. Ils le quitteront sans état d'âme si ils ne trouvent pas l'information attendue. Votre taux de rebond augmentera donc si votre contenu n'est pas pertinent ou en corrélation avec les espoirs de vos visiteurs. Pour commencer à réduire l'écart entre l'intérêt du contenu de vos pages et leurs attentes, vous devez commencer par comprendre et analyser les mots clefs utilisés par vos visiteurs pour arriver sur vos pages. Une meilleure compréhension du comportement de vos internautes vous aidera à leur proposer un contenu plus adapté, donc plus intéressant pour eux.

    2. Optimiser vos landing pages

      La landing page est la porte d'entrée par laquelle arrivent d'abord vos visiteurs depuis les moteurs de recherche, les réseaux sociaux ou la publicité en ligne. Il y a donc autant de landing pages que de portes d'entrée sur votre site web. Si votre taux de rebond est trop élevé sur une page, c'est que le contenu (textuel, graphique, visuel, etc) ne correspond pas à ce qu'attendaient vos visiteurs. Grâce à Google Universal Analytics, vous êtes en mesure de savoir quel mot clef sont utilisés pour arriver sur cette page, la durée de la visite, les éventuelles conversions et le taux de rebond. A partir de ces analyses, vous pourrez comprendre et modifier le contenu de la page en question pour réduire ce taux.
    3. Placer des "Call to Action" au bon endroit

      Le rôle d'un "Call to action" est d'inciter vos visiteurs à réaliser une ou des actions attendues. Si vous ne délivrez pas les liens ou le message appropriés sur votre landing page, vos visiteurs fermeront la page presque à coup sûr, sans visiter d'autres pages. Avouez que c'est rageant de voir partir tous ces visiteurs que vous avez dû avoir du mal à convaincre de venir, non ? Placez des "call to action" adaptés à vos visiteurs aux endroits stratégiques de votre page. Mesurez les résultats obtenus et affinez si besoin en ajustant leurs emplacements, leurs formes ou leurs couleurs (oui, chaque détail compte).
    4. Réduire le temps de chargement de vos pages

      Il est maintenant couramment admis qu'un internaute referme la page en moyenne au bout de 3 secondes si le contenu ne s'est pas affiché. A titre d'exemple, l'utilisation de Flash et d'images très grandes rendent un site web particulièrement long à charger. Il est donc nécessaire d'optimiser aussi le contenu de vos landing pages sur ce plan en réduisant le poids de vos images et en ayant refusant d'utiliser Flash. Ce point est très important car ce facteur n'affecte pas seulement votre site web mais également le serveur sur lequel il est hébergé (donc, le réseau également).
    5. Améliorer la convivialité de votre site web

      La convivialité de votre site web joue également un rôle important dans sa performance globale, dans l'expérience utilisateur et dans l'engagement de celui-ci. Vous devez faciliter l'accès aux informations recherchées par vos visiteurs, permettre aux internautes de trouver facilement ce qu'ils attendent. Pour cela, revoyez la navigation et le design pour améliorer la lisibilité de votre contenu.
    6. Adopter le Responsive Design

      De nos jours, le trafic n'arrive pas uniquement depuis les ordinateurs mais également depuis les appareils mobiles (smartphones et tablettes, en tête) dont l'utilisation ne cesse de croître. Si votre site web n'a pas une interface accessible à ces appareils, cela impose à vos visiteurs de zoomer vos pages au risque de cliquer sur un mauvais lien. En terme de confort et d'expérience utilisateur, c'est très loin de ce qu'attendent les internautes d'aujourd'hui. En adoptant un site web Responsive Design, vous réduirez également le taux de rebond de vos pages.
    7. Supprimer les publicités inutiles

      Disons les choses franchement, la publicité n'est pas fondamentalement appréciée par beaucoup d'internautes. Utilisez la avec prudence et parcimonie sur vos landing pages. Si vous en avez vraiment besoin, je vous suggère de placer vos bannières à des endroits qui n'interfèrent pas avec votre contenu et et de limiter le nombre d'annonces. L'utilisation des fenêtres pop-up agace les visiteurs même si cela améliore les conversions (comme les sign-ups de souscription à la newsletter), cela augmente aussi le taux de rebond.

Source et ressource

Cet article est très partiellement inspiré d'un billet publié sur le blog de Ai Hiura que je reprends très librement avec son aimable accord.

Conclusion

Rappelez-vous que chaque page a son taux de rebond et qu'un taux de rebond élevé sur une landing page est synonyme d'un dysfonctionnement nécessitant un correctif de votre part. Les moyens de déterminer cette anomalie existent, il vous appartient de suivre ces quelques conseils pour réduire vos taux de rebond et améliorer la conversion sur votre site web.
Si vous avez employé d'autres moyens pour réduire ce taux, merci de bien vouloir partager votre expérience en nous expliquant votre méthode et vos actions dans les commentaires. A tout de suite !


Daniel

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.