La guerre du web aura-t-elle lieu ?

Un article et une infographie concernant le métier de webmaster ont retenu mon attention ces derniers jours. Pourquoi plus ceux-ci que d'autres, me demanderez-vous ? Parce que l'un comme l'autre crachent dans la soupe en dénigrant au passage les copains. Autant je peux admettre ne pas être d'accord sur certains choix techniques ou graphiques, autant critiquer et dénigrer gratuitement sont, pour ma part, infiniment plus contestables.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, voici quelques morceaux choisis :

  • en termes de référencement, un site créé grâce à un CMS est désavantagé
  • les coups fourrés ne proviennent pas uniquement des agences Web. Il faut également surveiller les personnes travaillant de manière indépendante
  • Demandez à voir leur diplôme pour débusquer les programmeurs improvisés
  • Un webmaster indépendant ? le site ne sera QUE bon marché
  • Ne confiez pas votre atout web à une seul partenaire

Ce ne sont que quelques exemples... Il va sans dire que ces poncifs éculés ont provoqué de nombreuses réactions sur le Net. Indignations, vociférations, critques acerbes, chacun y est allé de son tweet ou de son commentaire sur les blogs. Essayons d'y voir plus clair et d'élever le débat au dessus des jurons (il y en a eu, si si). Pour ma part, je suis très content de voir paraitre ce type de publications et pour ne rien vous cacher, j'en espère même d'autres !

La guerre du web aura-t-elle lieu ?

Les critiques

Ce qui peut poser problème dans ce type de messages, c'est la confusion que cela peut engendrer pour le grand public qui a accès à ces querelles acides. Déjà que le web n'est pas véritablement un milieu très clair pour le béotien, ce type de diatribe ne favorisera surement pas sa vulgarisation. On peut ne pas vouloir travailler avec un CMS (Joomla, Wordpress, Drupal, etc) et préférer le codage en dur. Pourquoi pas car certains projets ne nécessitent pas l'emploi d'un CMS. Si le client est clairement informé au départ des différences techniques entre ces deux approches, alors il n'y a pas de problèmes. Par contre, je ne vois pas la raison de cracher sur l'une ou l'autre de ces approches. Jalousie, rancoeur, bêtise gratuite, recherche du buzz, je m'interroge....

Le vieux mythe du CMS poussif et mal référencé est dépassé depuis des années. Si votre webmaster est un (très) bon pro, votre site sera (très) bien optimisé et donc, (très) bien référencé. Juste à titre d'exemple, le site de web-eau.net est construit avec Joomla (un des meilleurs CMS qui soit). Personne jusqu'ici ne s'est plaint de sa vitesse d'affichage et la plupart des pages de ce site sont classées PageRank 4 (les connaisseurs apprécieront). Bref, on peut être critique quand c'est constructif ou justifié.
Les indépendants sont largement visés dans ces deux attaques. Sans doute parce que dans les deux cas, ce sont des agences se font tailler des croupières depuis quelques années. Fini le temps béni où vous pouviez essorer un client de 2 000 € pour lui refaire une page web (vécu par une de mes clientes). Comme dans toute profession, il y a des moutons blancs et des moutons noirs. Évitons donc de généraliser.
Au lieu de demander le diplôme du webmaster, demandez lui de vous montrer ses réalisations, contactez ses clients, renseignez-vous sur sa manière de travailler. Un diplôme n'a jamais fait un bon professionnel, quelque soit le domaine d''activité. C'est la reconnaissance lapidaire de connaissances acquises à un instant T, c'est tout. D'ailleurs, est-ce que ces critiqueux demandent à voir le CAP du cuisinier quand ils vont manger au restaurant ? Les autodidactes n'auraient également donc plus leurs place dans ce schéma de pensée. Je connais des tas de personnes, jeunes ou moins jeunes qui, sans diplômes, ont plutôt bien réussi à force de courage et de ténacité. Avec vos idées, vous les auriez condamnés à rester sur le bord du chemin. Pas cool...

Les raisons

Directement ou pas, on parle également beaucoup de prix dans ces deux polémiques. C'est probablement ici que se trouve la véritable raison de ces publications incendiaires. Eh oui, l'arrivée des CMS fait beaucoup de mal aux agences qui ne peuvent plus "marger" comme elles le faisait. Les clients se sont informé, certains essayent de créer leur site eux-même (avec plus ou moins de réussite mais au moins, ils essayent). Cette regrettable époque a laissé beaucoup de traces car on rencontre encore aujourd'hui beaucoup d'images d'Epinal liées au prix chez les clients. Puis, les CMS sont apparus et ont largement démocratisé la création de site web (Wordpress et Joomla, en tête). Temps de création raccourci, prise en main facilité, possibilités infinies, thèmes graphiques quasi illimités et coût de revient faible, bref le CMS n'a (presque) que des avantages. Les agences n'ont eu alors que 2 alternatives : rester sur le codage pur et dur ou bien adopter les CMS pour les proposer à leurs clients.
Celles qui sont restées sur le codage voient leur client partir au compte-goutte car ces derniers veulent pouvoir administrer leur site eux-même et s'affranchir de leur prestataire gourmand.
Les agences qui ont opté pour les CMS ont bien souvent continué à pratiquer la même politique tarifaire excessive alors que dans le CMS la presque totalité des outils sont ... gratuits ! Les clients se sont aperçu de ces distorsions tarifaires devenues difficilement explicables par le chef de projet de l'agence. Gros malaise en vue...

Bref, aujourd'hui, ces agences crient sans doute famine et leur désarroi au travers de ce type de publications. Et ce n'est que justice car les clients sont en droit d'avoir accès à un web démocratique et raisonnable. C'est grâce à ce type d'agences web et à leurs comportements abusifs que m'est venu l'envie et l'idée de créer web-eau.net (web honnête) car j'en avais marre de voir des pratiques honteuses, des clients "prisonniers" et abusés ainsi que des sites véritablement mal foutus et dépassés.
Pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus sur Joomla et comment créer son site web soi-même, je les invite à venir me rencontrer le samedi 24 mai prochain lors du JoomlaDay à Paris ! Les agences web qui voudraient se remettre en question sont également les bienvenues :)


A PROPOS DE L'AUTEUR :
Webmaster freelance passionné par Joomla depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Daniel est également très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014 en étant membre actif de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.