Comment trouver des clients quand on est freelance ?

Ou et comment trouve-t-on des clients quand on est freelance ? Quelque soit le domaine d'activité dans lequel vous évoluez (graphisme, codage, web, services à la personne, fabrication de housses de cathédrale, etc), il faut régulièrement trouver des clients afin de pouvoir vivre correctement de son métier.

Avoir des compétences, c'est très bien mais si vous n'avez pas assez de clients, cela ne vous servira pas à grand chose. Je vous déconseille vivement de vous satisfaire de 2-3 gros clients. Si c'est confortable financièrement, cela ne l'est pas intellectuellement (gardez en tête la Loi de Paretto 80/20). A moins d'avoir un don exceptionnel pour une activité très demandée, il va vous falloir aller chercher vos premiers clients. Voyons ensemble quelques idées que vous pourrez assez simplement mettre en oeuvre.

Trouver des clients quand on est freelance

Les pistes à suivre

  1. ayez un site web professionnel qui présente vos compétences et vos réalisations (c'est votre vitrine et c'est indispensable en 2014),
  2. inscrivez-vous sur les forums et les portails en lien avec votre activité pour répondre aux questions des internautes,
  3. ayez un compte Twitter professionnel (pas de selfie de vos soirées déglingos). Créez votre réseau de follower, soyez actif, utilisez la recherche avancée pour scanner les demandes qui peuvent vous concerner,
  4. ayez une page Facebook professionnelle (dissociée de votre profil "personnel") sur laquelle pour partagerez fréquement votre contenu professionnel,
  5. toujours sur Facebook, rejoignez les groupes en rapport avec votre activité (et votre secteur géographique) pour tisser des liens et vous tenir à jour dans votre domaine,
  6. si l'anglais est reconnu dans votre job et que vous pouvez travailler en ligne à l'international, pensez impérativement à Linkedin et ses groupes,
  7. tester son projet tout en gardant son job salarié, c'est possible avec le statut auto-entrepreneur. On teste, on valide le projet, ce qui permet de se lancer tout en conservant une certaine sécurité,
  8. si votre projet est en rapport avec votre job actuel, gardez les cartes de visites, les emails et numéros de téléphones de vos contacts pro. Attention à être parfaitement transparent et à ne pas prendre des contrats qui devraient incomber à votre ancienne boîte.
  9. listez les salons professionnels, événements, conférences, soirées à thèmes auxquels vous devez être présents (y aller pour être vu, cela ne suffit pas).
  10. Epluchez les sites d'offres d'emploi et proposez vos services en rapport à votre activité. Tant que l'employeur ne trouve pas sa ou son candidat/e idéal/e, un freelance pourrait très bien lui convenir en attendant de boucler son recrutement,
  11. pensez à la communication locale (annonce sur LeBonCoin mais aussi flyers, cartes manuscrites, etc à distribuer dans les boîtes aux lettres de votre quartier), cela fonctionne encore très bien,
  12. parlez de votre projet autour de vous : vos amis, votre famille, vos collègues, votre banquier, la nounou de vos enfants, etc : faites en sorte que cela se sache,

Libre à vous de les adapter en fonction de votre situation personnelle et de votre domaine d'activité.

Les conseils à suivre (c'est vous qui voyez)

Etre indépendant est sans doute la plus mauvaise définition qui soit pour n'importe quel freelance. On dépend tous des autres (le banquier, les clients, les fournisseurs, etc). On ne travaille donc jamais seul/e quand on devient freelance. La seule différence, c'est qu'on est maitre de ses choix et de sa façon de travailler.
Le premier conseil est donc de commencer par se constituer un réseau. Faites en sorte que ce réseau soit alimenté régulièrement car les sources peuvent se tarir sans prévenir. Un bon réseau, ce sont des personnes qui sont capable de vous drainer du business, ni plus, ni moins (y compris du financement au démarrage). Ca peut donc être n'importe qui dans votre entourage plus où moins proche. Plus vous serez créatifs sur la création de votre réseau, plus vous trouverez des opportunités auxquelles vous n'aviez même pas pensé.

Vos clients sont vos meilleurs vendeurs. Cette phrase est à graver au-dessus de votre lit. Vous donnez le meilleur de vous-même et vos prestations sont irréprochables ? Demandez-leur des témoignages pour les afficher sur votre site Internet, demandez-leur également de vous recommander auprès de leurs familles / amis / collègues / réseaux / etc. Vous avez une mine d'or devant vous.
Faire jouer le bouche-à-oreilles est la publicité la plus efficace qui soit (et qui plus est, la moins chère). Chaque prestation réalisée doit se traduire en nouvelle opportunité. Suivant votre domaine d'activité, n'oubliez pas de recontacter régulièrement vos clients pour voir si tout va bien. Proposez-leur de tester votre nouveau service, souhaitez-leur la bonne année ou offrez-leur un cadeau, l'important est qu'ils ne vous oublient pas et qu'ils pensent à vous en cas de besoin pour eux ou pour une de leurs connaissance.

Régulièrement, remettez-vous en question sur votre activité. Etes-vous au courant des dernières pratiques dans votre domaine ? Depuis quand n'avez-vous pas suivi de formation ? Il ne s'agit pas d'être au niveau mais d'être au-dessus du niveau si vous voulez être meilleur/e que les autres. Profitez des périodes creuses pour vous former et vous améliorer.
Vos clients ont peut-être des besoins annexes à votre offre : interrogez-les et voyez si vous pouvez vous diversifier. Et si vous ne pouvez pas proposer ces services, trouver le/la bon/ne partenaire pour étoffer le panel de vos prestations. Pourquoi ne pas envisager de travailler en commun avec d'autres freelance afin de pouvoir proposer un catalogue complémentaire ?

Conclusion

Comme vous le voyez, être freelance demande d'être polyvalent et à l'écoute de tout ce qui se passe : l'actualité dans sa ville, l'activité dans son métier, quelles sont les personnes à connaitre, où sont les décideurs et les influenceurs. Si vous n'avez pas ces réponses, vous passerez sans doute à côté de beaucoup de business. Dans tous les cas, vous devrez toujours anticiper pour ne pas subir. Les américains ont une expression que je trouve parfaite dans cette situation : "think out of the box" (que l'on peut traduire par "sortez des sentiers battus") car ce n'est pas en copiant que vous vous démarquerez mais en innovant, en explorant, en défrichant là où les autres ne vont pas.

Je vous souhaite sincérement de réussir mais surtout d'être heureux et épanouis dans vos projets car vivre de sa passion est une expérience vraiment extraordinaire. Parole de webmaster honnête !


Daniel

Daniel Dubois

Passionné par le Web depuis 2007, Daniel défend la veuve et l'orphelin du web en créant des sites respectueux du W3C. Fort d'une expérience de plusieurs années, il partage ses connaissances dans un état d'esprit open source.
Très impliqué dans la communauté Joomla depuis 2014, il est actif de plusieurs projets, conférencier et fondateur du JUG Breizh.